top of page

VOUS POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS ?


#tonyrobbins parle toujours de la #qualité de questions que l'on se pose.

Il faut être #vigileant car certaines questions nous programment pour l'#echec.


Un exemple comment apprendre à aller au fond du problème c'est de se poser une question jusqu'au moment ou on ne peut pas aller plus loin, nous avons alors une bonne #réponse.

Sinon il y d'autres manières comme commencer à poser de questions et y aller fort, quitte à être mal à l'aise.

Voici les exemples de #questions qu'un père débordé a réussir à se poser au sujet de sa #relation avec sa fille adolescente.



  • Est-ce que j'écoute suffisamment ou ai-je tendance à trop résoudre les problèmes ?

  • Est-ce que je pousse trop fort ?

  • Est-ce que j'hésite trop ?

  • Dans quel domaine est-elle la meilleure ?

  • Est-ce que je le reconnais suffisamment ?

  • En quoi est-elle meilleure que vous ?

  • Que disent ses yeux lorsqu'elle exprime son inquiétude ?

  • Comment pouvez-vous ralentir pour voir ce que vous manquez ?

  • Selon votre emploi du temps, qu'est-ce qui compte le plus pour vous ?

  • Quelles sont ses plus grandes inquiétudes ?

  • Dans quelle mesure savez-vous qui elle est ?

  • Qui serait-elle si son nom de famille n'était pas le vôtre ?

  • Qu'est-ce qui la rend particulièrement indépendante ?

  • Quand ses yeux brillent-ils ?

  • Quels sont les domaines dans lesquels elle est le plus indépendante de moi ?

  • Qu'a-t-elle appris récemment de sa propre expérience ?


Ca a l'air compliqué mais ça ne l'est pas. Dans le milieu professionnel on peut suivre une méthode existante.


ÉTAPE 1 : PRÉPARER LE TERRAIN

Choisissez un #défi qui vous tient à cœur. Vous avez peut-être essuyé un revers ou vous avez le sentiment indistinct d'une opportunité intrigante. Comment savez-vous qu'il s'agit d'un problème mûr pour une percée, si vous posez la bonne question ?


Ensuite, invitez un petit groupe à vous aider à examiner ce défi sous un angle nouveau. Le fait d'associer d'autres personnes au processus permet d'élargir la base de connaissances et de maintenir un état d'esprit constructif. Incluez deux ou trois personnes qui sont très différentes de vous en ce qui concerne leur compréhension du problème et leur vision générale du monde. Elles pourraient bien poser des questions convaincantes que vous ne poseriez pas parce qu'elles ne sont pas attachées au statu quo.


Une fois vos partenaires réunis, accordez-vous deux minutes pour exposer le problème. Une fois que vous vous êtes donné la peine d'engager des collaborateurs volontaires, il serait dommage de polluer leur esprit avec vos idées préconçues avant d'avoir tiré le moindre bénéfice de leur réflexion.


Avant de vous lancer dans la génération de questions, énoncez clairement deux règles d'engagement essentielles.

Premièrement, demandez aux participants de ne poser que des questions. Expliquez que ceux qui tentent de suggérer des solutions seront redirigés. Deuxièmement, expliquez qu'aucun préambule n'est autorisé. Les explications et les détails, qu'ils soient courts ou longs, amènent principalement les gens à voir le problème d'une certaine manière - ce que vous essayez précisément d'éviter.


Maintenant, vérifiez rapidement vos émotions. Vos sentiments à l'égard du défi sont-ils positifs, neutres ou négatifs ? Notez votre état d'esprit de départ. Vous le ferez à nouveau à la fin de la session.


ÉTAPE 2 : GÉNÉRER LES QUESTIONS

Réglez une minuterie et passez les quatre minutes à réfléchir collectivement à des questions surprenantes et provocantes sur le défi.

Il n'est pas permis de revenir sur les contributions des autres. Notez chaque question mot pour mot et demandez à vos partenaires de vous tenir au courant ; sinon, vous risquez de censurer inconsciemment ce que vous ne voulez pas entendre. Au fur et à mesure que vous écrivez, ajoutez vos propres questions.


Une fois que le minuteur s'est éteint, procédez à une nouvelle vérification rapide des émotions. Êtes-vous plus positif à l'égard du défi qu'auparavant ? Si ce n'est pas le cas, essayez de refaire l'exercice. Ou réessayez demain. Ou essayez-le avec d'autres personnes. Rappelez-vous que cet exercice ne suscite pas seulement de nouvelles questions intéressantes, mais qu'il suscite également une émotion positive dans 85 % des cas, ce qui augmente les chances de progresser.


ÉTAPE 3 : DÉCORTIQUER LES QUESTIONS


Étudiez seul les questions que vous avez notées. Sélectionnez-en quelques-unes qui vous intriguent et qui vous semblent différentes de votre façon de procéder. Quelques critères peuvent vous aider à examiner chaque question : S'agit-il d'une question que vous n'avez jamais posée ou que l'on ne vous a jamais posée ? S'agit-il d'une question pour laquelle vous n'avez honnêtement pas de bonne réponse ? S'agit-il d'une question qui suscite une réaction émotionnelle, positive ou négative ? En d'autres termes, soumettez les questions à un test de surprise, un test d'honnêteté et un test d'intuition.


Enfin, engagez-vous dans la quête - la poursuite d'au moins une nouvelle voie que vous avez entrevue - et faites-le en tant que chercheur de vérité. Mettez de côté les considérations sur ce qui pourrait être plus confortable à conclure ou plus facile à mettre en œuvre, et concentrez-vous plutôt sur ce qu'il faudra faire pour résoudre le problème. Élaborez un plan d'action à court terme : Quelles actions concrètes allez-vous entreprendre personnellement au cours des trois prochaines semaines pour trouver les solutions potentielles suggérées par vos nouvelles questions ?


C'est ainsi que fonctionne l'explosion de questions. L'exercice aide les gens à gagner en énergie, à recadrer les problèmes et à découvrir de nouvelles solutions pour obtenir des résultats puissants et positifs dans plus de 80 % des cas - parce qu'il crée systématiquement les conditions spéciales dans lesquelles les questions catalytiques peuvent se développer. Et c'est ce qui fait toute la différence.

Se poser de bonnes questions est dur car nous devons être prêt à nous remettre en cause et découvrir les solutions qui sont difficiles à mettre en place. Cela nous propulse loin mais nous devons être prêt à payer le prix émotionnel.


Comments


bottom of page