Y-at-il une différence entre la solitude et rester seule ?

Être "seul" est un état physique dans lequel vous êtes physiquement seul. La "solitude" est un état émotionnel dans lequel vous vous sentez seul ou déconnecté des autres, même s'ils sont juste à côté de vous. Parfois, nous sommes heureux d'être seuls, et parfois nous souhaitons la compagnie des autres.

Je me disais toujours que je peux être célibataire mais jamais seule, c’était pour me rassurer. La réalité est un peu plus complexe.

La solitude est le sentiment que vous pouvez éprouver en couple, lorsque vous souhaitez vous rapprocher de quelqu'un, par exemple de votre partenaire, et que votre partenaire n'est pas disponible.


La solitude peut sembler être un sentiment très difficile à ressentir, et il y a une très bonne raison à cela. Lorsque nous étions enfants, si nous pleurions et que personne ne venait, nous avions peur. En tant qu'enfants, nous apprenons à faire beaucoup de choses pour dissimuler ce sentiment, par exemple :

Se déconnecter de notre corps, où se trouvent nos sentiments, et rester concentré dans notre tête. Les pensées sont dans notre tête, et les sentiments dans notre corps.

Se juger et se dire que c'est de notre faute si nous ne recevons pas l'amour dont nous avons besoin parce que nous ne sommes pas assez bons.

Utiliser la nourriture ou la télévision pour engourdir le sentiment, ou même se tourner vers la cigarette ou l'alcool à un jeune âge pour s'engourdir.

Lorsque petits, essayer d'obtenir de nos parents ou d'autres personnes l'amour et l'attention dont nous avons besoin en adoptant des comportements tels que la colère, ou le fait d'être une fille ou un garçon trop gentil.

Le problème de toutes ces stratégies de survie est qu'elles sont des formes d'abandon de soi, ainsi que des tentatives de contrôle des autres, qui nous font nous sentir seuls et vides à l'intérieur.


Faire la paix avec notre solitude.


Pour ne pas ressentir on se déconnecte, on s’abandonne.

Alors qu’en fait si on l’accepte on peut apprendre beaucoup d’elle.

Il est vrai que les situations et les gens créent ma solitude, mais que j'ai créé ma propre solitude par mon auto-abandon.

J'ai appris que lorsque je me sentais seule avec quelqu’un, c'était parce que l’autre avait fermé son cœur, de sorte qu’il n’était pas disponible pour se connecter. Cela signifie que si je savais que j'étais ouverte et que je me sentais quand même seule, alors je savais aussi que l'autre personne était fermée.

J'ai appris que lorsque quelqu'un était fermé, je pouvais soit être ouverte pour en apprendre les raisons, soit me désengager - ce qui signifie que je mettais fin à l'interaction pour prendre soin de moi.

J'ai appris que, maintenant que je suis adulte, je pouvais facilement gérer le sentiment de solitude en faisant preuve d'attention et de compassion envers moi-même et en le laissant me traverser.

J'ai appris que si je m'abandonnais lorsque je me sentais seule, je me sentais à la fois seule et solitaire, ce qui me faisait me sentir désespérée.

Maintenant, je ressens comme un petit pincement à l'intérieur, qui, je le sais maintenant, signifie que je me sens seule avec quelqu'un (je me sens rarement seule maintenant) et que je peux faire un choix aimant pour moi-même, soit de me renseigner sur ce qui se passe, soit de me désengager avec amour.


J'accorde maintenant une grande valeur à mon sentiment de solitude, qui me donne des informations importantes concernant toute


3 vues0 commentaire