top of page

La #gestion du #temps ne se résume pas à des astuces de vie

Le #meilleur #sentiment à la fin de la journée que je puisse avoir c'est l'assurance, la #croyance, la #certitude que j'ai fait mon maximum dans la journée, que j'ai accompli 3 missions les plus importantes que je m'étais fixées la veille.


Chacun de nous a sa propre #perception du temps qui passe, mais nous sommes tous soumis à la journée de 24 heures, #pourquoi certains s'en sortent mieux que les autres ?

Je suis tombée sur cet article de Forbes que j'ai trouvé intéressant.


Les compétences en matière de gestion du temps figurent régulièrement parmi les compétences les plus recherchées par la main-d'œuvre, mais aussi parmi les plus rares à trouver.

Alors, comment faire pour mieux gérer son temps ? Les conseils ne manquent pas : livres et blogs, astuces et applications, tous créés pour améliorer la gestion du temps à l'aide d'une multitude d'outils prêts à l'emploi.

Pourtant, la réalité la plus frustrante pour les personnes qui tentent d'améliorer leur gestion du temps est que, quelle que soit l'efficacité de ces outils, il est peu probable qu'ils fonctionnent.

En clair, ces outils présument des compétences sous-jacentes d'une personne, mais les compétences en matière de gestion du temps précèdent l'efficacité de n'importe quel outil ou application.

Par exemple, quelqu'un s'attendrait-il sérieusement à ce que l'achat d'un bon jeu de couteaux, d'un équipement de cuisine haut de gamme et d'ingrédients frais fasse instantanément de quelqu'un un chef cinq étoiles ? Ce n'est certainement pas le cas.

De même, l'utilisation d'une application de planification sans les compétences préalables en matière de gestion du temps a peu de chances de produire des résultats positifs en matière de gestion du temps.


Trois compétences particulières distinguent la réussite de l'échec en matière de gestion du temps :


  • La prise de #conscience : penser de manière réaliste à son temps en comprenant qu'il s'agit d'une ressource limitée.

  • L'organisation : concevoir et organiser ses objectifs, ses plans, ses horaires et ses tâches afin d'utiliser efficacement son temps.

  • #Adaptation : surveiller l'utilisation de son temps pendant l'exécution des activités, notamment en s'adaptant aux interruptions ou aux changements.


De ces trois compétences, l'organisation est probablement la plus familière, surtout si l'on considère que la majorité des applications et des astuces traitent de la planification et de l'organisation du temps. En revanche, les compétences de prise de conscience et d'adaptation ne sont pas aussi largement reconnues.




Tout d'abord, les trois compétences ont une importance égale pour les performances globales en matière de gestion du temps. Elles sont efficaces appliqués ensemble. Par conséquent, si l'on se contente d'améliorer la planification et l'organisation (par exemple, les compétences en matière d'arrangement), on ne tient pas compte des deux tiers des compétences nécessaires pour gérer efficacement son temps. Cela pourrait expliquer pourquoi il est si décevant d'essayer un nouvel outil et d'avoir ensuite l'impression de n'avoir jamais vraiment progressé vers une bonne gestion globale du temps.




Comment améliorer ses compétences en gestion du temps

Comment se préparer au mieux à devenir de meilleurs gestionnaires du temps ? Il faut d'abord savoir sur quoi se concentrer. La seule façon de répondre à cette question est d'examiner en profondeur vos niveaux de compétences actuels. Trois étapes vous permettront d'amorcer vos efforts d'amélioration.


Prenez #conscience de vos compétences en matière de gestion du temps. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des évaluations objectives telles qu'une microsimulation, demander l'avis d'autres personnes telles que vos pairs ou votre patron, ou établir une base de référence des comportements par rapport à laquelle vous pourrez mesurer vos améliorations.

Reconnaître que les préférences comptent, mais pas la façon dont vous pensez. La connaissance de ses préférences ou de sa personnalité en matière de gestion du temps, comme le multitâche ou la proactivité, peut permettre de mieux comprendre les difficultés auxquelles on peut être confronté lorsque les efforts de changement vont à l'encontre des habitudes existantes. Mais n'oubliez pas que ce sont les compétences, et non la personnalité, qui sont les attributs personnels les plus malléables et qui fournissent les meilleurs résultats en matière de gestion du temps.



Développer des compétences de sensibilisation. L'#efficacité est différente de l'#efficience, l'efficacité consistant à bien faire les choses et l'efficience à les faire rapidement. Les deux sont essentiels. La recherche de l'efficacité pour elle-même est contre-productive.

Trouvez le moment où vous êtes le plus #performant.

Divisez votre journée type en trois ou quatre plages horaires et, au cours d'une semaine, classez ces plages de la plus productive à la moins productive (la plus productive étant la plus performante).

Traitez votre temps comme de l'argent. Établissez un budget temps qui détaille la façon dont vous dépensez vos heures au cours d'une semaine type. Classez le temps en deux catégories : le temps fixe ("ce qu'il faut faire") et le temps discrétionnaire ("ce qu'il faut faire").


Essayez de vous #chronométrer. Notez le temps que vous avez passé sur des tâches dont les échéances sont très claires, plutôt que le temps qu'il vous reste.

Évaluez de manière réaliste le temps dont vous disposez. Après avoir terminé un projet, évaluez le temps que vous pensiez qu'il prendrait et le temps qu'il a réellement pris.


Adoptez une "perspective temporelle future". Réfléchissez à la manière dont les tâches que vous effectuez actuellement vous aideront ou vous nuiront à l'avenir (par exemple, comment les tâches du projet d'aujourd'hui influencent-elles les tâches de la semaine prochaine ?)

Évitez l'erreur des coûts irrécupérables. Lorsque vous pensez que vous dépensez trop

Développer les capacités d'adaptation. Ces compétences sont testées et développées dans des situations qui impliquent naturellement une forte pression et parfois même une crise - le défi consiste à gérer ces situations sans s'énerver, s'angoisser ou se laisser distraire.

Essayez d'"empiler les habitudes". Liez vos comportements de gestion du temps à des habitudes que vous avez déjà (par exemple, faites le suivi de vos progrès quotidiens tous les soirs lorsque vous vous asseyez pour dîner).

Déployez de brefs efforts. Lorsque les tâches vous semblent insurmontables, déployez un effort maximal pendant des intervalles de 15 à 30 minutes afin d'éviter la #procrastination.

Essayez les applications de suivi du temps ou de liste de contrôle. N'oubliez pas que les avantages doivent être supérieurs aux coûts lorsque vous utilisez ces outils. Les gains doivent être supérieurs au temps passé à utiliser l'application.


Ne soyez pas un "avare de rappels". Les rappels doivent être accompagnés d'explications ou de descriptions détaillées, et non d'un ou deux mots qui ne décrivent pas l'importance de la tâche, la qualité attendue, etc.

Créez des plans d'urgence. Pensez aux scénarios les plus favorables et les plus défavorables lorsque vous décrivez les résultats possibles de vos plans.

Cherchez à #réduire les pertes de temps. Créez des plages horaires à ne pas déranger et bloquez les sites de médias sociaux pendant les périodes de travail critiques.

En cette période d'introspection personnelle, pourquoi l'amélioration de la gestion du temps reste-t-elle un objectif aussi persistant et pérenne pour un si grand nombre d'entre nous ? L'ironie, c'est que nous devons devenir de meilleurs gestionnaires du temps pour nos propres efforts d'amélioration de la gestion du temps - pour donner la priorité à nos efforts de développement.

La part du travail qui fera une différance c'est votre relation intime au temps, c'est elle qui fait que le gérer avec respect ou pas. Posez vous des questions et essayez de remonter au plus loin à quel moment vous avez développe ce modèle de gestion de temps. Le temps est la source qu'on ne peut pas racheter .


Comments


bottom of page