Rechercher

Etes vous prêt à un changement ?


Le changement, on y est dedans que l'on le souhaite ou pas. Surfer sur la vague et ne pas se laisser submerger, ne pas subir, mais rester l'acteur de chngement qu'on souhaite.


Le changement, la transformation, l'altération... quel que soit le nom qu'on lui donne, on le voit partout autour de nous. Qu'il s'agisse de prendre les transports en commun plutôt qu'un Uber, d'opter pour un mode de vie plus sain ou de décider d'être un peu plus amical avec ce collègue de travail, nous avons tous, le plus souvent, des comportements personnels que nous aimerions pouvoir ajuster, arrêter ou commencer. Dès notre plus jeune âge, nous sommes confrontés au changement, certains plus souvent que d'autres, et quelque part, nous commençons à former nos propres perceptions sur le sujet.

La simple mention du mot "changement" peut en mettre certains mal à l'aise. Nous nous retrouvons souvent à résister au changement, peut-être à cause de la perception du risque ou de la peur qui y est associée.

Le changement que le Covid impose, le changement que mon employer impose..

Comment m'adapter ?

Que disent les spécialistes?

Un psychologue de renom, James Prochaska, a proposé que nous nous retrouvions souvent dans les situations difficiles décrites ci-dessus en raison de notre perception du changement. Le changement de comportement est rarement un événement discret ou unique ; cependant, nous avons tendance à le voir ainsi. Le plus souvent, le changement de comportement se produit progressivement, au fil du temps.

Le modèle transthéorique du changement de comportement, créé par Prochaska, identifie les différentes étapes par lesquelles passent les individus lorsqu'ils tentent d'ajuster de vieilles habitudes ou de former de nouveaux comportements. Une progression linéaire à travers les étapes n'est pas la norme. Les individus ont tendance à faire des allers-retours entre les étapes, en les parcourant à nouveau jusqu'à ce que le changement soit pleinement établi.

L'exploration des étapes du changement de Prochaska permet peut-être de mieux comprendre pourquoi il nous est si difficile de poursuivre le changement souhaité.

En acquérant des connaissances sur la signification et la fonction de chaque étape, nous pouvons mieux comprendre où nous en sommes par rapport à nos propres progrès. En identifiant où nous nous situons dans le processus, nous pouvons alors façonner et orienter nos objectifs pour nous aider à passer d'une étape à l'autre.

En lisant les étapes suivantes du changement, je vous encourage à réfléchir à l'étape dans laquelle vous vous trouvez et aux actions que vous pourriez entreprendre pour passer à la suivante.

Pré-contemplation

La première étape du changement est celle où les individus sont conscients du changement de comportement qu'ils souhaitent, mais n'ont pas l'intention consciente de modifier, changer ou arrêter leur comportement.


Souvent, cela peut être dû à un manque d'intuition ou de prise de conscience de leurs problèmes. Une personne peut également se trouver à ce stade en raison de nombreuses tentatives de changement infructueuses qui l'ont amenée à renoncer à essayer.


C'est également à ce stade que les désirs de changement peuvent être influencés par nos proches qui nous "encouragent" à boire moins, manger mieux etc

Afin de progresser dans cette étape, il est essentiel d'insuffler en soi la motivation pour le changement.

Cela peut se faire en s'éduquant sur le changement de comportement qui fait l'objet du débat.

Par exemple, en recherchant à quoi ressemble la vie après - boire moins , faire du sport.

Percevoir des avantages de ce changement et l'impact sur notre vie, si cela nous convient mieux.

Contemplation

L'étape de la contemplation du changement se caractérise par une meilleure compréhension et une meilleure prise de conscience du comportement à changer

Cette étape peut être la plus difficile et la plus frustrante du changement, car elle montre des avantages et des coûts du changement.

Pour passer le stade de la contemplation il peut être utile de faire une analyse des coûts et des avantages.

La meilleure façon de procéder est de vous asseoir avec un stylo et du papier et d'écrire vos pensées.

Exemple

Comportement faisant l'objet du débat : Fumer

Avantages de la poursuite : Soulagement du stress, pauses cigarettes, aspect social

Inconvénients de continuer : Pas bon pour la santé, cher, odeur, mon fiancé est en colère contre moi.

Avantages de changer : Économiser de l'argent, améliorer la santé, améliorer les relations, ne pas sentir mauvais.

Inconvénients de continuer : L'aspect social me manquera, l'exutoire pour soulager le stress pourrait me manquer.


En outre, examinez les obstacles potentiels qui peuvent s'opposer au changement et cherchez à identifier les moyens de les surmonter.

Par exemple, si vous savez que vous fumez pour soulager votre stress, un obstacle potentiel pourrait être l'absence d'une solution alternative.

Par conséquent, il pourrait être bénéfique d'identifier des moyens de soulager le stress d'une manière plus saine, comme l'exercice physique.

Préparation

Les individus passent à l'étape de la préparation au changement lorsqu'ils ont l'intention de changer dans un avenir immédiat.

Les avantages de ce changement ont été établis comme étant plus importants que les coûts qu'ils pourraient encourir.

C'est à ce stade que l'on peut commencer à prendre ou à expérimenter de petits pas vers le changement.

Ce qui fait qu'une personne passe ou non de cette étape à la suivante, c'est son engagement à explorer, planifier et assurer.

Réfléchissez à toutes les voies possibles vers le changement, explorez comment vous allez réaliser le changement que vous souhaitez. Il peut être utile de rédiger un contrat avec soi-même, de se fixer des objectifs spécifiques et mesurables, et de détailler la manière dont on va accomplir la tâche à accomplir.


En outre, il faut élaborer un plan détaillé pour les imprévus afin de rester sur la bonne voie.


Par exemple : Si mon changement de comportement consiste à arrêter de fumer, que vais-je faire si un ami m'offre une cigarette ?

Planifier des moments de gratification après avoir accompli ces petits pas.

L'étape de l'action

Lorsque les individus passent de la planification à l'action, ils passent au stade de l'action du changement.

Une personne qui se trouve à ce stade a mis ses plans en œuvre et a apporté des changements de comportement significatifs au cours des un à six derniers mois.

Il s'agit peut-être de l'étape au cours de laquelle l'engagement est le plus important - et il peut être essentiel pour la personne qui la traverse de déléguer une grande partie de son temps pour s'en tenir à ses plans de changement de comportement.

Une expérience très courante au cours de cette étape est une pression accrue ou un retour négatif de la part de ceux qui ont joué un rôle dans le comportement indésirable d'une personne. D'un autre côté, on peut commencer à remarquer une augmentation des louanges et des encouragements de la part de ceux qui nous soutiennent.

Il est important de réfléchir continuellement aux avantages de l'engagement que vous avez pris, de vérifier vos plans et de vous fournir un renforcement positif. Il est essentiel de reconnaître les progrès que vous avez réalisés jusqu'à présent et de réfléchir à ce que vous avez gagné.


Enfin, soyez gentil avec vous-même !

Étape du maintien

Au stade du maintien, le comportement que vous désiriez autrefois est maintenant une réalité, et ce, depuis six mois. Une personne peut se rendre compte que la chose qu'elle doutait de pouvoir faire est réalisable mais reste à conserver sur du long terme.

Un moment de doute et les tentations de reprendre nos habitudes sont à notre disposition 24H7.


La vie est un changement il vaut mieux se placer du bon côté et être son acteur.

Les individus tentent de se faire plaisir tout de suite plutôt qu'avoir un bénéfice à long terme. Le changement est avoir une vision.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout